Etude de la santé cardique et l’apnée du sommeil

Etude de la santé cardique et l’apnée du sommeil

L’apnée obstructive du sommeil est une affection courante qui a été associée à une augmentation de la mortalité, en particulier chez les personnes souffrant d’arythmie cardiaque. Un médecin-scientifique de l’Université de l’Arizona a reçu une subvention pour essayer de comprendre ce phénomène.

Une bourse conséquente pour étudier les interactions entre sommeil et risque cardiaque

Salma Patel, professeure adjointe et spécialiste en médecine du sommeil à la Division de médecine pulmonaire, traitement des allergies, des soins intensifs et du sommeil de l’American Academy of Sleep Medicine, a remporté un prix de perfectionnement professionnel de 100 000 dollars pour son projet intitulé « Cardiorespiratory Interactions during Noninvasive Ventilation » (c’est à dire interactions cardiorespiratoires pendant la ventilation non invasive), qui analyse les bases de données des instituts de référence en matière de santé et sommeil, afin de comprendre la relation entre l’apnée obstructive du sommeil et le décès.

Le retour du cœur à un état de repos

Le Dr Patel examinera les marqueurs de base de la repolarisation ventriculaire – le retour du cœur à un état de repos – chez les patients atteints d’apnée obstructive du sommeil. Elle évaluera l’impact des marqueurs sur la mortalité des apnées/hypopnées du sommeil (périodes d’arrêt respiratoire/respiration anormalement lente ou peu profonde) et les méthodes utilisées par les patients qui ont des problèmes respiratoires pendant le sommeil, comme les appareils à pression positive continue dans les voies respiratoires, ou CPAP.

Le Dr Patel nous dit ceci :

Il existe une incertitude quant à la façon d’utiliser de façon optimale les appareils chez les personnes souffrant de troubles respiratoires du sommeil et de maladies cardiaques. Les objectifs de l’étude, si elle est couronnée de succès, auront un impact important et pourraient également mener à des essais cliniques pour évaluer des dispositifs alternatifs.

ABSM finance cette étude

Le financement du Dr Patel est assuré par le American Board of Sleep Medicine (ABSM) Junior Faculty Award, qui appuie un projet de recherche encadré de deux ans à l’intention des professeurs en début de carrière qui sont médecins et scientifiques en médecine du sommeil.

Parmi ses mentors figurent Sairam Parthasarathy, MD, professeur de médecine, chef de la division pulmonaire, UA College of Medicine – Tucson, et directeur, UA Health Sciences Center for Sleep and Circadian Sciences and Banner – University Medicine Center for Sleep Disorders ; Raymond L. Woosley, MD, PhD, professeur de médecine et d’informatique biomédicale, UA College of Medicine – Phoenix ; et Wojciech Zareba, MD, PhD, professeur de médecine, directeur du Cardiology Clinical Research and the Heart Research Follow Up Program, University of Rochester Medical Center, Rochester (N).Y. Elle travaillera également en étroite collaboration avec Bonnie LaFleur, PhD, statisticienne et professeure de recherche en biostatistique à l’Institut UA BIO5 et au Centre UAHS d’informatique biomédicale et biostatistique.

Le Dr Patel s’est joint au corps professoral du Collège de médecine de l’Université de l’UA à Tucson à l’automne 2018. Elle a obtenu son diplôme de médecine du UA College of Medicine – Phoenix et une maîtrise en santé publique du UA Mel and Enid Zuckerman College of Public Health en 2013. Elle a fait sa résidence en médecine interne à la clinique Mayo, à Scottsdale, et sa bourse de recherche en médecine du sommeil (adulte et pédiatrique) à la clinique Mayo de Rochester, dans le Minnesota. Elle est venue de Tanzanie aux États-Unis en 2002 pour aller au Luther College à Decorah, dans l’Iowa.

Nous suivront cette études et surtout ses conclusions qui pourraient bien aider les personnes souffrant de cette maladie.